Conférence Jean-Luc Raymond à Rossignol et à la Halle de Han

TINTIGNY – Au centre culturel de Rossignol (Tintigny), Jean-Luc Raymond, pour une conférence : « Papa, maman, Facebook et moi ».

Jean-Luc Raymond, ce jeudi, vous vous adresserez à des parents. Un conseil à leur donner sur l’usage des réseaux sociaux pour leurs enfants et pour eux-mêmes ?

Les réseaux sociaux, ce n’est pas que de la technique. Ce qui compte avant tout, c’est le dialogue constant avec l’enfant et l’adolescent dans son rapport aux outils et aux pratiques. Il faut comprendre, apprendre, discuter, poser des jalons.

Aucun dispositif technique ne peut interdire à un enfant ou à un adolescent de se connecter sur Facebook ou un autre réseau social ; c’est pourquoi le dialogue doit être de mise et ceci quel que soit l’âge ; en ce sens, la parentalité prend ici tout son sens. Une parentalité numérique, en quelque sorte.

Le danger de Facebook pourrait être pour certains de paraître plutôt que d’être. Pour les jeunes, ce pourrait être même paraître avant que d’avoir été ?

Sur Internet, nous sommes des êtres « dissociés » et nous nous recréons tous une identité. Celle-ci est salvatrice car elle permet de ne pas tout dire sur soi-même, d’apparaître en clair-obscur et de ne pas divulguer données privées et renseignements personnels à des entreprises telles que Facebook dont l’objectif premier est d’établir des profils pour effectuer un ciblage publicitaire très précis.

Sur les réseaux sociaux, on passe de l’exhibitionnisme à outrance au marketing individuel le plus « lifté ». Dans tous les cas de figure, un des objectifs majeurs et souvent inconscient, c’est d’être populaire ?

La popularité créée de toutes pièces sur les réseaux sociaux est un mythe très entretenu par les marques telles que Twitter, Facebook, MySpace, etc. Elles font croire que l’artiste ou la star sont de connivence avec l’individu lambda car soi-disant égales en terme de même présence sur le réseau social.

Or, il n’en est rien. Le marketing de soi est une tendance forte, surtout affirmée chez l’adolescent par le besoin d’avoir un maximum d’amis puis ensuite, avec l’âge, dans le besoin d’établir des stratégies de reconnaissance de soi qui comptent aussi dans la construction psychologique et dans le besoin d’indépendance.

Cette stratégie individuelle n’est pas forcément négative. Elle aide les jeunes aussi à constater que la vie d’adulte n’est pas simple. Et dans un monde où l’intégration professionnelle et la recherche d’emploi se font de plus en plus sur le web, agir de façon stratégique est important.¦

Centre culturel de Rossignol-Tintigny : 063 41 31 20 – http://www.ccrt.be
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121003_00213024

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s